Le Musée de l'Imaginaire était le création de Raymond Dreux. Sa famille s'installe à la Gaude près de Nice en 1946. En 1950, il exécute ses premières sculptures en terre depuis détruites. C'est en travaillant comme maçon pour des artistes, que sa créativité va se développer. De 1970 a 1978, il vit à Fox-Amphoux dans le Var puis à Fanjeaux dans l'Aude, où il organise des stages d'Art et d'Artisanat. En 1978, son oeuvre s'épanouit avec des peintures, des assemblages et surtout des modelages en terre cuite, avec pour thème essentiel "la femme". En 1985, à Laurac-le-Grand dans l'Aude, il crée le Musée de l'Imaginaire, lieu de rencontre où il expose les réalisations de ses amis, avec comme référence: L'Art Singulier, Insolite, Hors les Normes, en Marge, Populaire. Il veut, avant tout faire partager ce qu'il aime sans être tributaire d'une étiquette. On peut voir ses oeuvres au "Petit musée du Bizarre" a Lavilledieu dans l'Ardèche. Il a exposé et participé en 1986 à la manifestation: "Les Créateurs de l'Insolite" a Carcassonne.

Raymond Dreux, né à Tours en 1928, a mené une vie nomade, fréquenté les camps tziganes, suivant des parents bouquinistes et camelots. Entre 1985 et 2004 il a partagé son temps entre la La Gaude dans l'Alpes-Maritimes et Laurac-le-Grand dans l'Aude. Il nous a quitté en Julliet 2004.

A note from Bob Drake:
Je ai rencontré Raymond par hasard en Août 2000, dans le petit village de Fanjeaux. Je étais la, assis dans la place, en attendant le magasin d'informatique pour ouvrir, et je ai remarqué un vieux bonhomme aux cheveux crépus et une longue barbe blanche marcher vers moi. Il se arrêta devant moi et m'a dit: "Tu et un artiste!" Comme j'ai eu quelques prétentions artistiques, je étais un peu surpris et j'ai dit: "uhhh... oui ...un peu..." Il assis à côté de moi et a commencé à décrire avec enthousiasme débordant son musée, me invitant à venir jeter un oeil. Je avais le temps, et je étais curieux de voir se il était juste un vieux fou, ou se il avait vraiment un musée ! Il me prit dans sa camionnette au petit village de Laurac le Grand, et me conduisit vers une vieille porte mystérieuse, avec de la peinture vert fané, décoré avec des morceaux de métal et émail... Il a ouvert cette porte, et à l'intérieur était un autre univers: sculptures, peintures, objets étranges... les murs, même les toilettes!... étaient des œuvres d'art grâce à l'habileté artistique de Raymond avec du plâtre et la maçonnerie.

Je ai été étonné et immédiatement voulu faire un site web à ce sujet, et Raymond étais très excité par cette idée. Je lui ai montré mes propres tentatives de l'art et il particulièrement aimé les dessins érotiques (ou certains diraient, pornographique!) Nous avons discuté de la création d'une chambre dans le musée qui présentera ces dessins, mais nous ne avons jamais fait ... notre ami Raymond est mort en juillet 2004. Toute sa vie n'a jamais visité un médecin, seulement quand il était gravement malade et il était trop tard. Il a été diagnostiqué avec un cancer avancé de la prostate et de la vessie et il est mort peu de temps après. Je lui ai parlé par téléphone à son domicile de La Gaude quelques jours avant sa mort et il était aussi enthousiaste que jamais, et heureux de savoir mon amie Maggie et je ai continué à prendre des photos du musée, afin qu'il puisse être vu et apprécié par les gens à travers le monde via l'Internet.

Malheureusement, depuis la mort de notre cher ami Raymond, les bâtiments qui logent le musée était vendus en 2006, et tout est stocké dans un garage, et certains d'entre eux à notre maison. Nous espérons que nos photographies captureront une partie de la magie de cet endroit merveilleux et unique, où on pourrait errer pendant des heures parmi les nombreuses belles salles... découvrant quelque chose de nouveau avec chaque visite.
Bob Drake, November 2007 (revised March 2015)
Retour